La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

                      Avoir un caniche ou autre race de chien

Vous souhaitez avoir un chien ? Caniche ou autre , avant de craquer pour une petite boule de poils, vous devez être conscient de l’importance de votre décision. Que vous le vouliez ou non, un chien changera votre vie quotidienne et celle de votre famille. Un chien, c’est un être vivant, pas un jouet. Il s’attachera à vous, sa vie sera entre vos mains et vous n’aurez pas le droit de l’abandonner
       Adopter un caniche , c'est s'attendre à d'immenses joies et à beaucoup d'affection. Mais c'est aussi accepter certaines contraintes qu'il ne faut pas négliger : il faudra par exemple le nourrir tous les jours, accepter qu'il faille le sortir fréquemment en dépit de la température. Il faudra aussi prévoir quelqu'un qui s'occupera de lui en votre absence, l'emmener avec vous ou le laisser en pension lorsque vous partirez en vacances, lui enseigner la propreté, les bonnes manières, lui procurer de l’attention, les soins vétérinaires, etc...C'est un contrat que vous signez pour 10 à 15 ans.
       Si les millions de gens qui se procurent un animal familier chaque année prenaient le temps de penser et de réfléchir aux conséquences de cette adoption, il y aurait beaucoup moins d’abandons et d’euthanasies.

Les règlements de votre bail ou de l’endroit où vous  vivez, vous permettent-ils d’avoir en votre possession un chien? Aussi petit qu'il puisse être, il est impossible de le cacher.  Il  reste un chien qui peut japper et déranger. Comme tous les chiens 

                    Est-ce que vous avez consulté la grande famille au complet?   Papa, maman, ados, enfants, tous le monde est d’accord? Trop souvent, un  conjoint qui n’était pas d’accord au début sera la raison du départchien.                                                                              

-Avez-vous des enfants en bas âges? Sachez que jusqu’à l’âge de 5-6  ans, un enfant comprend difficilement qu’un tout petit Yorkshire de 3-4-5 lbs  n’est pas un toutou, car il y ressemble drôlement et en plus…il bouge ! La  petitesse de l’animal, créera chez l’enfant une foule d’idées….peut-il entrer  dans une boîte à lunch? Une boîte de carton? Un soulier? Si l’enfant a  l’habitude de lancer ses jouets ou ses toutous, il tentera nécessairement de  lancer le chien et ce, à votre insu bien souvent. Si l’enfant commence à marcher  (vers 1 an), il risque de trébucher sur le chien. L’enfant de 2 ans lui, tentera de lui enlever une patte ou une oreille, comme il  faut avec ses petits bonhommes. Tous ces comportements ne sont pas malicieux,  nous le savons, ils font partie de l’apprentissage de l’enfant. Si vous décidez  tout de même d’adopter un très petit chien, serez-vous en mesure de donner une  surveillance accrue pour ne pas faire souffrir l’animal?
 

-Dès l’instant où vous apportez votre animal à la maison, vous êtes  responsable de sa vie. Lorsque les journées se passent moins bien avec nos  enfants, est-ce que nous nous en débarrassons? Moralement, psychologiquement,  socialement ça ne se fait pas. Possédez-vous cette moralité envers l’adoption  d’un chien?

 

-Êtes-vous prêt à consacrer du temps pour un minimum d’éducation avec  le chiot? Vous devrez lui apprendre à devenir propre. Si vous ne souhaitez pas  certains comportements, vous devrez vous armer de patience et le lui démontrer  avec fermeté et constance mais sans violence.

 

-Trop de gens cèdent à un coup de cœur ou une demande insistante d’un  membre de la famille et trop de chiens se retrouvent dans des refuges à vivre  des vies misérables.

 

-Avec de bons conseils, un minimum de temps au départ, vous réussirez  à éduquer votre chien afin qu’il soit propre, et n’adopte pas les comportements  non désirés. C’est dans la première année du chiot où l’on doit l’éduquer.  Croyez-moi, après cette période, le sentiment de fierté et le rapport avec votre  chien que vous aurez développé vous fera oublier complètement ces moments que  vous avez investis.

 

-Je pourrai moi-même vous aider un peu , mais encore mieux  trouver  une éducatrice  canine certifiée, mais il est impératif de comprendre que si vous ne passez pas  de temps avec votre chiot, celui-ci développera des comportements qui vous  agaceront au point peut-être de vouloir vous en départir un  jour.                        

                                  Le choix de la race

  Une erreur que font beaucoup de gens, est de choisir une race selon son "look" plutôt que selon la particuliarité de la race. Exemple : si vous voulez un chien indépendant ne choisissez pas un caniche ! Le choix d’un chien est très délicat et ne doit pas être impulsif ni pris à la légère. Il faut d’abord déterminer nos besoins : "est-ce que je veux un chien de salon pour les caresses et l’affection? Un sportif pour les grandes marches, faire de l’agilité, jouer au frisbee ?" Les questions peuvent être aussi variées qu’il y a de besoins, de maîtres et de chiens.
                                                                      Le choix du chiot
       Après avoir choisi la race qui nous convient, il faut bien choisir le chiot aussi. Encore là, les gens sont portés à le choisir selon sa couleur, son poids, son look!
       Exemple : si je suis douce et sensible avec une toute
petite voix, un chien dominant ne serait pas à
conseiller. Il deviendrait vite le maître de la maison et je n’aurais aucun contrôle sur lui. Il est difficile de croire que je puisse tout à coup posséder un ton ferme et une personnalité rigide parce que j’ai choisi un chien dominant.
       Inversement, si je suis rude, brusque dans mes mouvements et que j’ai une voix imposante et forte, un chien trop émotif et soumis qui fera pipi à terre juste à entendre ma voix ne correspondra aucunement à moi et cela même si je le trouve très joli. Le fait de choisir un chien qui va à l’encontre de ma personnalité m'obligera à multiplier les efforts nécessaires pour arriver à une relation agréable et harmonieuse et augmentera les probabilités de découragement et d’échec de la relation.
                                                               Mâle ou femelle
            La croyance populaire dit que les mâles ne sont pas aussi affectueux que les femelles et qu’ils sont plus indépendants. Laissez-moi vous certifier que pour les caniche il n’y a aucune différence entre les deux mis à part que le sexe n’est pas situé à la même place !
       Faites opérer votre mâle avant 6 mois et il ne fera pas l’amour avec votre jambe non plus! Le mythe de marquage de territoire dans la maison qui est souvent associer aux mâles  est faux , un mâle de reproduction le fera  et encore plus lors de chaleur des femelles mais pas un chiot castré , maintenant certain  vétérinaire accepte de castré les chiots à 3 mois , il n'aura le comportement de marqué son territoire, au contraire il aura un comportement égal sinon supérieur aux femelles. Nous avons moi et d'autre éleveur une préférence pour nos mâles ,  ils sont souvent plus affectueux et docile.
       Les femelles étant plus protectrices, si vous avez de jeunes enfants, il est préférable de choisir un mâle , il a moins l'instinct de protection qu'une femelle .

  Le choix de l'éleveur 
 Après avoir déterminé la race du chien qui entrera dans notre vie pour partager notre quotidien, où doit-on aller pour trouver ce « bijou » ?
Tout le monde se souvient de certaines émissions de télévision ou articles dans les journaux où on aperçoit de pauvres chiens qui se retrouvent pris en charge par la SPCA... Le monde canin est une entreprise en expansion depuis plusieurs années. Les boutiques spécialisées pour animaux de compagnie sont très nombreuses . Il n'y a pas que les boutiques spécialisées qui sont florissantes , il y aurais au Québec plus de 2,500 eleveurs grand ou petit il y a aussi la production de chiens en usine. Ça semble drôle à dire, mais oui, il existe effectivement des usines à chiots (puppy mills).
                                         Comment fonctionnent les «usine à chiot  » ?
       Il y en a plusieurs types, mais ils partagent tous le même objectif : produire des chiots en un temps record avec un minimum de coûts. Une chienne qui reproduit dans ce type d'industrie mettra au monde deux portées de chiots annuellement, année après années . Elle n'a donc jamais de période de repos pour se remettre en forme et ainsi assurer la bonne santé des chiots qu'elle met au monde. Les femelles et les mâles reproducteurs sont accouplés sans examen de santé et sans aucun suivi. Ce sont des machines à produire !!
       Leurs conditions de vie sont horribles. Dans certaines usines à chiens, les chiens n'ont jamais vu la lumière du jour. Ils sont dans des cages, très sale ,ne font aucun exercice, n'ont pas de contact humain sur une base régulière, sont sous-alimenter  et le peu qu'ils ont est  de la nourriture bon marché, le tout afin d'assurer la reproduction à un coût minime. Les usines à chiens sont installées dans des anciennes usines ou vieille  grange . Vous en avez peut-être une à proximité sans le savoir. D'autres types d'usines à chiens sont les chenils à multiraces. On voit souvent dans les petites annonces le type de mention « 30 races disponibles ». Ces chenils ne sont encore moin  recommandables.
     Les gros éleveurs ont environ 800 chiens qui produisent presque 400 000 chiots annuellement. Vous vous dites sûrement "oui mais si j’achète un chiot d‘un endroit comme cela, au moins je sauve ce chiot." Certainement oui mais vous les encouragez à continuer leur commerce aussi !
      Comment savoir si un chien vient d'une usine à chiots ? Il faut poser des questions, demander à voir les parents, les installations, les tests de santé, etc. Si on ne peut vous fournir ces informations, n'achetez pas. Allez plutôt chez un éleveur qui élève une ou deux races et qui sera en mesure de répondre à toutes vos questions.

Soyez vigilant et n'ayez pas peur de magasiner. Contrôlez vos coups de cœur ; sauvez un chien en allant à la SPCA plutôt que d'acheter un chiot là où personne ne peut vous donner un minimum d'information. Il sera trop tard lorsque vous vous serez attaché à votre animal.

       Il y a aussi maintenant les usines à chiot déguisé en ''élevage famillial '' autrement dit des éleveur dont leur chien sont en ''pension'' ailleurs et ne viennent chez eux que pour avoir et vendre leur chiots , faite attention se sont souvent des usine caché . Si ce n’est pas le cas et bien que pensé d’eux ! Ils leur font faire des chiots et les renvoie après !Pauvre animal qui se fait trimballé d’une maison a l’autre !Rapporte moi de l’argent et fou le camp !….(ici je veut quand même mettre une petite bémol , il est de plus en plus fréquent de ne pas avoir le male à la maison , pour raison de propreté ).
       Il y a aussi les eleveur qui se dit ''familial'' mais que leur chien sont tous enfermer dans une cage dans une pièce de leur maison, si en plus vous ne pouvez pas voir cette pièce soit disant qu'il faut pas les déranger posez vous des questions ! Un éleveur qui est fier de ses chiens et de leur endroit n'aura aucune peur de vous faire visité

     Les conséquences sont souvent tragiques lorsque l'on achète un chiot venant d'une usine ou mauvais éleveur : sa santé peut être précaire, il risque d'avoir des problèmes de comportement attribuables au manque de développement en bas âge ou des problèmes d'agressivité à cause d'une génétique mal contrôlée, etc.
Je ne le dirai pas assez faite attention là ou vous acheterez votre petit toutou''